histoires

Le grand livre des bisous

Texte et illustrations : Emma Baron

21 bisous à découvrir et à partager avec ses enfants.

Une petite idée de jeu à faire : imprimer cette page et découper chaque bisou pour faire un tirage au sort avec ses enfants.

Le bisou Bonjour

C’est un bisou des plus classique,

Bien poli et bien gentil,

Mais voilà, on ne sait jamais,

S’il vient par deux, par trois, par quatre ou par poignée,

Sur la grande place des gens bien élevés.

Le bisou en Or

Le bisou le plus simple,

Posé sur la joue,

Pour dire je t’aime,

Comme un tendre poème.

Le bisou Ventouse

L’aspirateur,

Qui aspire la peau des enfants joueurs.

Le bisou Lungo

Il prend son temps,

Tendrement,

Il s’éternise,

Avec amour, tout à sa guise.

Le bisou Rouge

Élégant,

Un brin charmant,

Le bisou sur le visage,

Des enfants sages.

Le bisou Espresso

C’est un bisou qui marche au café,

Il donne la pêche pour la journée,

Il fait le plein d’énergie tous les matins,

Pour les parents qui en ont besoin.

Les bisous Ribambelles

Ces bisous-là pleuvent sur la joue,

Tout moelleux et tout doux,

Ils rendent tout heureux,

D’être aussi nombreux.

Le bisou Locomotive

Tchou tchou,

Voilà le train qui démarre,

A droite, il part en fanfare,

Monte, monte dans les cheveux,

S’arrête en gare au milieu,

Et zouuu, sur le toboggan,

A gauche, tout le monde descend !

Le bisou Volant

Les deux mains en coupe,

Un bisou posé au milieu,

Soufflé par le cœur,

Et emporté au gré du vent,

Vers celui qui l’attend.

Le bisou Papillon

Ce bisou-là, on ne sait pas trop d’où il vient,

Mais ce qui est certain,

C’est qu’il faut être deux,

Cils contre cils,

Pour qu’il soit chatouilleux.

Le bisou Prout

C’est le bisou le plus marrant,

Le préféré de tous les enfants,

Sur le ventre, il est soufflé,

Pour faire rire à volonté.

Le bisou Coup de Vent

C’est un bisou qui n’a pas le temps,

A peine posé, il part en courant.

Le bisou Baveux

Oh ! En voilà, un coquin de bisou.

Donnés par tous les toutous,

Qui disent je t’aime à leur façon,

D’un gros coup de langue sur la joue.

Le bisou Tremblement

Souvent le bisou des personnes âgées,

Qui aiment sans compter,

Leurs petit-enfants adorés.

Le bisou Collant

La bouche pleine de confiture,

C’est un bisou gluant,

Mais plein d’amour, c’est sûr,

De la part des enfants gourmands.

Le bisou Câlin

Il se pose délicatement sur la tempe,

Tendrement,

Doucement.

Le bisou Esquimau

Approche ton nez,

Un coup à droite,

Un coup à gauche,

Ou simplement pressé l’un contre l’autre,

C’est un bisou qui dit bonjour,

Au pays des ours blancs.

Le bisou Tampon

Un bisou pressé dans sa main,

Pour l’impression,

A coller et à recoller.

Le bisou Poisson

C’est un bisou bien rigolo,

Qui fait POP POP POP sur la joue.

Le bisou Bobo

C’est un bisou qui guérit tout,

Le meilleur des médicaments,

Qui soulage instantanément,

N’importe quelle blessure,

En un rien de temps.

Le bisou Gros Dodo

Voici le dernier des bisous,

Le bisou du soir,

Qui a un grand pouvoir,

Celui d’emmener au pays des rêves,

Les enfants qui ont bien sommeil.

Et pour finir,

Le bisou des amoureux

Mais celui-là, il n’est pas pour les enfants,

Seulement pour les parents !

Poésies

Inconditionnellement

A l’école, aujourd’hui,
La maîtresse nous a appris,
Un mot très long et compliqué,
Très difficile à prononcer.

A la maison, quand je suis rentrée,
Tout de suite, j’ai demandé:
«Dis maman, Inconditionnellement,
Qu’est-ce que c’est que ce mot tyran?»

Sur ses genoux, alors elle m’a dit,
C’est simplement t’aimer pour toute la vie,
Peu importe qui tu deviendras,
Toujours mon enfant, tu seras.

Emma Baron

Poésies

Dimanche matin

Encore à moitié endormie,
A travers la fenêtre, je regarde la nuit,
Je m’étire, et sans faire le moindre bruit,
En pyjama, je me lève de mon lit.

Debout, dans le couloir,
Alors qu’il fait encore très noir,
Sur la pointe des pieds, j’avance doucement,
Dans leur chambre, j’entre le cœur battant.

Dans le lit, tendrement, je me blottis,
Contre ma maman encore endormie,
Mais déjà, elle m’ouvre grand ses bras,
Et me chuchote, des «je t’aime» tout bas.

Emma Baron