histoires

La vilaine Petite Voix

Une histoire écrite par Emma Baron

Devant la maison, au milieu de l’allée, Léo regarde son beau vélo tout doré. Il a bien envie de pédaler à toute allure sur la chaussée.

Soudain dans la tête de Léo, une Petite Voix se fait entendre. Elle est sombre et inquiétante.

Elle murmure à Léo : « Souviens-toi, tu es tombé la semaine dernière… Si tu enfourches ton vélo, ça peut à nouveau t’arriver. »

Léo a peur. Il écoute la Petite Voix et il rentre chez lui.

Il s’assoit sur le canapé regarder les dessins animés. La télé, c’est sûr, c’est sans danger.

L’après-midi, Léo va à la piscine avec son papy chéri. Il a envie de sauter à pieds joints dans l’eau bleue du grand bassin.

Mais la Petite Voix est encore là. Elle lui chuchote : « Tu risques de boire la tasse et de tousser. Ce n’est pas bon, l’eau chlorée. »

Léo a peur. Il s’assoit sur le bord carrelé de la piscine et regarde tristement les autres s’amuser.

Après l’école, la tata de Léo lui achète une nouvelle paire de chaussures jaunes.

Mais la Petite Voix lui dit encore : « Tu ne sais pas faire tes lacets et apprendre c’est compliqué. »

Cette fois, Léo veut quand même essayer.

Mais la Petite Voix continue et elle lui crie : « Tu n’y arriveras jamais ! »

Léo se décourage. Il abandonne.

Et il range ses belles chaussures au placard.

Le lundi, la maîtresse pose une feuille blanche devant Léo. Aujourd’hui, il doit apprendre à écrire son prénom.

Mais la Petite Voix l’avertit : « Oh là là ! Comme ça a l’air dur de tenir un crayon entre ses doigts ! »

Soudain, Léo se fâche. Il se révolte !

Il devient rouge ! Rouge comme une tomate ! Rouge de colère !

Et il crie à la Petite Voix :

« TAIS-TOI ! » 

Le silence.

Léo écoute.

La vilaine Petite Voix n’est plus là.

Léo prend ses crayons et il écrit de toutes les couleurs son beau prénom.

Quand l’école est finie, il rentre vite chez lui. Il enfile ses nouvelles chaussures jaunes et il apprend à faire ses lacets. Ce n’est pas si compliqué !

Le lendemain, il retourne à la piscine pour apprendre à nager comme un dauphin.

Comme c’est rigolo de sauter dans l’eau et de faire avec ses bras de grands moulins.

Le soir, il enfourche son vélo tout doré et pédale jusqu’à la nuit tombée.

Sentir le vent dans ses cheveux, c’est tellement mieux que de rester devant la télé.

Voilà Léo si fatigué qu’il part se coucher.

Dans son lit, il entend une nouvelle Petite Voix. Elle est très différente de la première.

Elle est claire. Elle chante tout bas contre son oreille.

« Tu peux tout faire dans la vie. Crois toujours en toi et n’abandonne surtout pas. »

Léo s’endort, un sourire sur son visage, car cette Petite Voix là, il est bien décidé à l’écouter partout où il décidera d’aller.